Publicité


Vous avez une boutique de vente en ligne qui est agréable et ses prix attractifs.

Malheureusement, cela ne fait pas tout.

Sans référencement e-commerce vous n’avez strictement aucune chance de la rentabiliser un jour.
« Aucune » n’est pas une image, c’est vraiment
« aucune chance ».

En effet, pour que votre boutique en ligne tourne bien, il vous faut des visiteurs.

Et le trafic ne vient pas tout seul. Ne comptez pas trop sur les réseaux sociaux pour y arriver.

Vous n’aviez pas prévu un trafic si faible dans vos plans sans faire de référencement ?

Voyons comment le referencement e-commerce peut changer la donne…

  1. Je n’ai que 50 visites par jour sur ma boutique en ligne. Mon site est pourtant très agréable. Un référencement e-commerce est-il efficace ?
  2. Je fais plein d’affiliations, plein d’AdWords, mais pas de referencement e-commerce. Mais cela ne décolle pas et c’est cher !
  3. J’utilise Prestashop sur une boutique et une autre sous Magento. Un référencement prestashop ou magento est-il performant ?
  4. Un développeur m’a dit que ma boutique Prestashop n’était pas valide W3C et que cela pénaliserait le SEO,Prestashop ne serait pas un bon choix. Est-ce vrai ?
  5. J’ai une extension de referencement prestashop dans ma boutique en ligne. Pourtant, cela ne fait rien, ça ne bouge pas… Pourquoi ?
  6. Que penser des packs de référencement e-commerce ?
  7. Il faut du rédactionnel pour bien référencer une boutique en ligne. Mais où puis-je mettre ces textes ? Je n’ai qu’un champ description pour les produits.
  8. J’ai 3 mots dans le top 20 suite à un mini referencement e-commerce. Pourtant, j’ai du mal à avoir des ventes. Comment expliquer cela ?
  9. Il faut aller vite, j’ai besoin de ventes. Je ne veux pas faire d’AdWords. Je veux faire un referencement ecommerce qui booste. Que dois-je faire ?
  10. J’ai fait plein d’échanges de liens. J’en fais encore. Mais cela ne donne pas de résultat au niveau du SEO… Pourquoi ?
  11. Je n’ai pas encore terminé la boutique Prestashop. Puis-je démarrer mon référencement ecommerce ?
  12. Mon référenceurPrestashop m’a mis 10 000 liens et cela ne fonctionne plus. Je ne suis plus nulle part sur Google. Que se passe-t-il ?
  13. J’ai un script que je dois mettre sur mon site. Il paraît que ce script améliore le referencement e-commerce et, donc, augmente le trafic. Est-ce possible ?
  14. Je pense mettre des bannières sur d’autres sites. Est-ce une bonne idée pour le référencement ?
  15. Ma concurrence est vive. Un référencement prestashop est-il possible ? Quels efforts faut-il donc faire pour y arriver ?
  16. Je suis très présent sur les réseaux sociaux. Cela me prend un temps énorme. Est-ce que ce temps est bien investi pour le referencement ?

1) Je n’ai que 50 visites par jour sur ma boutique en ligne. Mon site est pourtant très agréable. Un référencement e-commerce est-il efficace ?

Vous avez déjà un prérequis essentiel. Une boutique en ligne agréable assure le confort de votre visiteur. C’est pareil pour un site web.

Outre la qualité visuelle, le chargement des pages doit être rapide. L’arborescence est logique, facile à s’y retrouver. Les produits les plus porteurs sont mis en avant.

Votre boutique est au top du point de vue de son ergonomie. Il faut que les internautes la trouvent maintenant !

Les boutiques en lignes fleurissent sur le web. Il y en a plus de 100 000 en 2012 en France. Attendre le chaland sans rien faire peut coûter cher. Si vous n’êtes pas connu, vous n’avez pas de visite. Pas de visite implique pas de vente. Pas de vente implique, à terme, la fermeture de votre activité.

Vous pensez que c’est exagéré ? Transposez la situation à la vie réelle. Prenez une boutique bien agencée. Placez-la en plein milieu de l’océan sur un radeau flottant. Peut-elle vraiment croiser beaucoup d’acheteurs ?

Le web équivaut à un immense océan. Vous y êtes éloigné des côtes. Sans référencement naturel et sans action, vous n’êtes nulle part. Juste nulle part…

Sans aucune action, vous n’avez AUCUNE chance de vous faire connaître. En effet, ce n’est pas PEU de chance, mais bien AUCUNE chance. Vous devez donc agir pour faire votre trou.

Le référencement naturel est obligatoire pour une boutique en ligne.

2) Je fais plein d’affiliations, plein d’AdWords, mais pas de referencement e-commerce. Mais cela ne décolle pas et c’est cher !

Oui, cela coûte cher surtout si vous vous contentez de publicité payante.

Le pas-de-porte d’une boutique physique est votre visibilité. Vous pouvez choisir une boutique en pleine zone industrielle. Une boutique dans la rue commerçante d’une ville est plus intéressante. Certes, le coût du pas-de-porte est alors très différent. D’un autre côté, vous avez plus de visibilité.

En conclusion, la visibilité a un coût. Ce sont les lois immuables du commerce.

Une boutique sur le web coûte moins cher qu’une boutique physique. Tout comme un commerce physique a besoin d’un référencement local, la boutique en ligne doit être visible grâce au référencement e-commerce.

Considérez le web comme la plus grande ville du monde. Vous devez positionner votre boutique au centre-ville. Votre arme pour y arriver est de prendre un referenceur.

Le référencement naturel n’est pas gratuit, il a un coût réel. MAIS il est plus avantageux que le référencement payant. Le rapport qualité/prix est entre 5 et 10 fois plus intéressant (demandez un devis référencement pour vous en convaincre).

Vos plus grands concurrents en font très probablement. Aujourd’hui, quel grand e-commerce n’en fait pas ? Vous avez besoin de lutter avec les mêmes armes. Vous devez assurer votre marge pour pouvoir vous développer.

3) J’utilise Prestashop sur une boutique et une autre sous Magento. Un référencement prestashop ou magento est-il performant ?

Ces systèmes se sont grandement améliorés avec le temps. Ce n’est pas la panacée. Ce n’est pas trop pénalisant pour autant. L’idéal reste la boutique spécifiquement développée pour vos besoins. Ce type de développement s’appelle « from scratch ».

Rassurez-vous. L’important est l’égalité des moyens mis en œuvre par vos concurrents. C’est vrai pour toutes les compétitions, y compris le positionnement sur internet. Pour référencer son site, il faut être à armes égales avec sa concurrence.

Imaginez-vous la situation suivante. Tous les concurrents utilisent la version la plus récente de Prestashop. Qui fait la différence ? Qui est premier ? Pourquoi ? La différence se fait sur la qualité du référencement.

Prenez un autre exemple. Vos principaux concurrents ont des boutiques « from scratch ». Vous avez une boutique Prestashop ou Magento. Vous avez alors un handicap. Vous devez compenser avec davantage de référencement naturel (SEO + NetLinking).

Le système de boutique utilisé est seulement un des critères. Ce n’est pas le seul. Il faut regarder l’ensemble des armes dont vous disposez. Ensuite, vous comparez vos armes avec celles de vos concurrents.

4) Un développeur m’a dit que ma boutique Prestashop n’était pas valide W3C et que cela pénaliserait le SEO, Prestashop ne serait pas un bon choix. Est-ce vrai ?

FAUX. C’est du baratin pur et simple, des balivernes.

Le W3C n’est pas Google et Google n’est pas le W3C. Ce sont deux entités bien distinctes.

Le W3C vérifie le respect des standards du code HTML. En clair, il s’occupe de l’affichage du site. Il veut que le site s’affiche correctement quel que soit le navigateur.

Google, lui, veut comprendre la thématique de votre site. Il s’occupe plus du contenu que de l’affichage.

Avoir une boutique compatible W3C est une bonne chose. Pour autant, elle peut être une catastrophe à référencer. À l’inverse, une boutique bien référencée n’est pas forcément compatible W3C. Il faudra toutefois faire un audit référencement pour vérifier qu’elle est indexable en totalité.

Vous pouvez croiser un expert SEO tenant beaucoup à la validation W3C. Il vous affirme peut-être que c’est nécessaire, voire obligatoire. C’est sûrement nécessaire pour vous vendre du développement supplémentaire.

Une chose est nécessaire du point de vue du référencement. Votre boutique doit être lisible par les robots de Google. Elle doit respecter leurs besoins de lisibilité. Ces robots ont leurs propres besoins. Ces derniers ne sont pas en phase totale avec le W3C en 2012. Par certains côtés, Google est plus permissif que le W3C. Parfois, c’est le contraire.

La validation W3C n’est donc pas nécessaire pour votre référencement. Ce n’est pas la priorité.

En revanche, votre boutique doit être accessible aux robots des moteurs de recherche. Ce point est obligatoire.

5) J’ai une extension de referencement prestashop dans ma boutique en ligne. Pourtant, cela ne fait rien, ça ne bouge pas… Pourquoi ?

Ces extensions sont utiles, même très utiles.
En effet, certaines extensions complètent les systèmes existants. Elles pallient les carences de certains systèmes e-commerce. Toutefois, s’en contenter ne vous fait pas devenir numéro 1.

Avoir des balises TITLE optimisées et de belles descriptions uniques est indispensable. Ce n’est pas du tout suffisant aujourd’hui. Il en faut davantage au vu de la concurrence…

6) Que penser des packs de référencement e-commerce ?

D’une façon générale, chaque référencement est unique. Choisir en aveugle un pack est un peu bizarre…

En effet, chaque boutique a ses points forts et ses points faibles. Elle a ses objectifs et ses besoins. Elle concerne une activité plus ou moins concurrentielle. Le référencement doit donc être adapté à l’existant.

Le référencement est différent d’une boutique à une autre. Les stratégies diffèrent, les budgets ne sont pas les mêmes. Ce qui fonctionne pour une boutique peut ne pas fonctionner pour une autre.

Rien ne peut se faire sans un minimum de compréhension du projet. Il n’existe pas de formule miracle valable pour tout le monde.

7) Il faut du rédactionnel pour bien référencer une boutique en ligne. Mais où puis-je mettre ces textes ? Je n’ai qu’un champ description pour les produits.

Vous pointez la grande faiblesse de beaucoup de systèmes e-commerce en 2012. Il est possible de contourner ce problème.

Une façon de faire est l’ajout de modules. Prenez alors un module permettant de placer du texte sur les pages importantes.

Une autre façon de faire est de créer des pages thématiques. Vous le faites via la partie cms de la boutique. Ces pages déroulent un contenu séparé du catalogue. Cela permet à Google d’avoir « à manger » et au referencement Google de produire ses effets.

Pour être parfaitement clair, pour Google, le contenu est roi (ROI) et doit faire l’objet d’une optimisation SEO. En résumé, si votre site est sans contenu réel, alors, il est impossible de le placer durablement sur Google.

Le meilleur conseil que peut vous donner une société de référencement est d’avoir un vrai contenu (voir rédacteur web SEO). Un référencement actif sur le netlinking, et tout change…

8) J’ai 3 mots dans le top 20 suite à un mini referencement e-commerce. Pourtant, j’ai du mal à avoir des ventes. Comment expliquer cela ?

Il y a au moins quatre raisons possibles.

La première réside dans le volume de recherche de vos mots-clés. Ces mots-clés ont un volume de recherche faible.
Note : Il faut prendre le volume en recherche exacte.

Un calcul simple à faire. Vous avez 1000 recherches sur un mot-clé sur 1 mois. Vous êtes numéro 1, vous avez alors un tiers de clic environ. Vous avez ainsi 330 clics. Vous avez un excellent taux de transformation (1,5 %). Une transformation équivaut à une vente. Vous avez au mieux 5 ventes par mois grâce à ce mot-clé. C’est maigre si vous n’avez que 3 mots-clés bien placés…

La deuxième réside dans l’inéquation entre le site et la recherche. Un positionnement Google doit se faire de façon stratégique. Les internautes recherchent une chose particulière. Ils trouvent vos pages dans les résultats de recherche. Ces pages ne concernent pas la chose particulière qu’ils recherchent.

La troisième concerne le discours commercial. Google affiche une description courte dans ses résultats de recherche. Cette description est soit trop vendeuse, soit pas assez vendeuse.

La quatrième réside dans votre référencement. Vous ne pouvez pas faire tourner un site e-commerce avec 3 mots-clés seulement…

9) Il faut aller vite, j’ai besoin de ventes. Je ne veux pas faire d’AdWords. Je veux faire un referencement ecommerce qui booste. Que dois-je faire ?

Si vite, c’est trois mois, vous ne pouvez rien faire. Ou plutôt si : vous pouvez faire blacklister votre site par Google…

Le référencementnécessite du temps pour agir. Cela peut aller de 3 à 18 mois. Cela dépend de la concurrence sur chacun de vos mots-clés.

Vouloir aller plus vite est un jeu suicidaire.
Pourquoi ? C’est la volonté des moteurs de recherche. Ils veulent limiter le webspam de toutes sortes. Ainsi, une arrivée en masse de liens sur un site est suspecte. Elle est détectée par les moteurs comme une tentative de fraude.

Vous devez accepter l’idée de monter progressivement dans les résultats de recherche. Il faut donc travailler longtemps, naturellement, en douceur. Ce sont les lois du genre.

10) J’ai fait plein d’échanges de liens. J’en fais encore. Mais cela ne donne pas de résultat au niveau du SEO… Pourquoi ?

Les échanges de liens ont perdu beaucoup de leur intérêt aujourd’hui. Cela étant, il peut encore y avoir quelques intérêts. Cela doit être fait avec parcimonie et très intelligemment.

Quoi qu’il en soit, certaines actions sont inutiles. Envoyer une tonne de mails pour proposer un échange est une perte de temps. Faire des échanges de liens avec des tas de sites est chronophage. Vous passez votre temps à vérifier que votre partenaire respecte toujours l’échange…

Et ce n’est pas gagné. Beaucoup de partenaires enlèvent les liens après quelques mois. Cela devient donc des votes négatifs envers votre site. Bref beaucoup de travail pour pas grand-chose.

Faire des échanges de liens est une action qui mérite réflexion. Vous devez bien choisir les partenaires de lien. Les liens doivent respecter certains critères pour être efficaces.

Enfin, il faut être patient. L’effet n’est pas toujours mesurable et c’est très long. L’effet peut apparaître six mois à un an après. Cela peut aussi ne rien donner.

Note : il est possible de détruire votre positionnement suite aux échanges de lien. Placer beaucoup d’échanges de liens dans votre footer par exemple peut nuire à votre site.

Attention : Les échanges de lien doivent bénéficier d’un vrai contenu éditorial. Votre site ne doit pas se transformer en ferme de liens. Google, en octobre 2012, a précisé de nouveaux critères pour ces échanges.

11) Je n’ai pas encore terminé la boutique Prestashop. Puis-je démarrer mon référencement ecommerce ?

Oui, comme, par exemple, ajouter un blog à la boutique en ligne et faire connaitre son blog.

Si possible, lancez un blog 6 mois avant l’ouverture du site. Référencez-le. Rédigez chaque semaine des billets.

L’étape suivante se fait quand votre boutique est prête. Vous pouvez alors faire des liens vers celle-ci dans votre blog. Invitez les lecteurs de votre blog à découvrir votre boutique.

Cela vous permet de démarrer de la plus belle des façons. Cela étant, il faut du temps et un minimum de budget. Mais cela reste un excellent plan.

12) Mon référenceur Prestashop m’a mis 10 000 liens et cela ne fonctionne plus. Je ne suis plus nulle part sur Google. Que se passe-t-il ?

Tout dépend de la façon dont ont été placés ces 10 000 liens. Il faut aussi voir si ces liens existent toujours.

Ces liens ont été faits en quelques mois seulement. Il est alors possible que votre site soit pénalisé (parlez-en à votre consultant SEO). Si c’est le cas, vous devez réparer les dégâts. Sinon, vous ne sortirez pas des sanctions.

Autre cas, ces liens n’existent plus (peut-être était-ce des liens à partir d’un réseau d’annuaires appartenant à une agence de référencement qui les a abandonnés). Vous ne bénéficiez donc plus de leur vote de confiance.

13) J’ai un script que je dois mettre sur mon site. Il paraît que ce script améliore le referencement e-commerce et, donc, augmente le trafic. Est-ce possible ?

Il n’existe pas de recette miracle.

Le plus souvent, ce genre de scripts sont de simples arnaques. Seul le site qui vous propose cette superbe affaire en tire avantage.

Certains scripts sont plus pernicieux. Ils peuvent alors conduire votre site à la désindexation ou au sandboxing.
Certains de ces scripts sont des virus…

14) Je pense mettre des bannières sur d’autres sites. Est-ce une bonne idée pour le référencement ?

Cela dépend de l’objectif. Une bannière sert pour votre publicité. Elle ne sert à rien pour votre référencement.

D’ailleurs, les moteurs de recherche n’apprécient pas le mélange des deux. Un lien dans une bannière ne compte pas comme une action de référencement.

15) Ma concurrence est vive. Un référencement prestashop est-il possible ? Quels efforts faut-il donc faire pour y arriver ?

Plus que vos concurrents, pensez surtout en terme de qualité du référencement.

Quelle que soit la compétition, il faut simplement être meilleur que ses concurrents.

Bien connaître votre concurrence vous permet d’adapter votre budget de référencement. Il faut être meilleur certes. Pour autant, il ne faut pas forcément les surpasser de beaucoup. Il faut trouver le juste équilibre entre investissement et ROI.

16) Je suis très présent sur les réseaux sociaux. Cela me prend un temps énorme. Est-ce que ce temps est bien investi pour le referencement ?

Les réseaux sociaux ne sont pas indispensables, non. Par contre, ils sont utiles oui.

Nombre de sites e-commerce fonctionnant bien n’ont pratiquement pas d’activités « sociales ».

Les réseaux sociaux peuvent servir de relais pour votre référencement. Vous pouvez y faire des liens vers votre site ou votre blog. Même si ces liens sont faiblement porteurs, ils permettent de populariser votre boutique auprès des internautes.

Les réseaux sociaux sont comme les blogs. Quand vous pouvez exister en dehors de Google, c’est bien…
Donc, une présence sur les réseaux sociaux vous préserve en partie des « humeurs » de Google.

Par contre, il ne faut surtout pas y passer ses journées !

Source

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *